Paarden: (0561) 688 555

L’IRM chez le cheval

Paarden MRIGrâce à l’IRM, nous sommes en mesure d’obtenir le meilleur du diagnostic par imagerie médicale. A l’aide d’un scanner à imagerie par résonance magnétique, nous pouvons faire des images tridimensionnelles de la tête ou de la jambe de votre cheval. Nous sommes ainsi en mesure d’établir un diagnostic beaucoup plus fiable que par n’importe quelle autre technique d’imagerie médicale.
Pour cela, votre cheval doit être anesthésié mais, étant donné que l’anesthésie est courte et qu’aucune intervention n’a lieu, les risques liés à l’anesthésie sont minimes.
Nous avons intentionnellement choisi pour une IRM en position allongée, car nous pouvons ainsi obtenir des images d’une très grande qualité. Une IRM en position debout a pour inconvénient de produire des images d’une qualité inférieure. D’autre part, les lésions au cartilage comme d’autres anomalies sont difficilement détectables par l’IRM en position debout.

Esaote-logoL’IRM dont nous disposons dans notre clinique permet de réaliser de telles prouesses. Il est extrêmement important pour le diagnostic, le traitement et le pronostic santé de votre cheval qu’aucune anomalie ne soit omise.

Les risques liés à l’anesthésie sont minimes et ne pèsent guère en comparaison de ceux liés à l’omission d’une anomalie.

Pourquoi une IRM de votre cheval

Le coût financier d’une IRM peut paraître de prime abord élevé. Mais notre expérience nous a appris que dans certains cas cela s’avérait nécessaire:

  • Certaines parties d’une articulation ou de la jambe ne sont pas parfaitement visibles par radiographies ou échographie. Au cas où un traitement accompagné d’une période de revalidation obligatoire serait appliqué sans diagnostic fiable, vous pourriez avoir à assumer des dépenses supplémentaires, et cela alors qu’après coup le diagnostic se révèle incorrect.
  • L’IRM a sans doute un coût plus élevé que celui d’un scanner, mais l’IRM évite les dépenses inutiles dues à la mise en place d’un traitement onéreux et erroné. L’IRM permet également d’éviter les mois de mise en pension et les frais qui y sont liés pendant la période où l’on attend que le traitement erroné fasse de l’effet.
  • De plus, lors de la mise en œuvre d’un traitement incorrect, on attend déraisonnablement trop longtemps que celui-ci produise un résultat.

Questions au sujet de l’IRM

Avez-vous des questions concernant l’IRM pour votre cheval ou bien votre cheval souffre sans qu’il soit clair à quoi cela puisse être dû. Prenez contact avec nous en cliquant ici